Google+ Montebourg 06: Délit de solidarité : Claire, 72 ans, condamnée pour un peu d'humanité

vendredi 18 décembre 2015

Délit de solidarité : Claire, 72 ans, condamnée pour un peu d'humanité

Le TGI de Grasse vient de rétablir le délit de solidarité, pourtant supprimé par le gouvernement en janvier 2014, au détriment de Claire, 72 ans, pour avoir aidé deux réfugiés à rejoindre la gare d'Antibes. Menottée, interrogée et placée en garde à vue durant 24h, Claire a été traitée comme une dangereuse délinquante...

Claire a 72 ans. Maître de conférences à la retraite, Claire est une bénévole associative, une militante de la solidarité et de l'entraide.
Claire a été menottée, placée en garde à vue durant 24h, son domicile perquisitionné et son téléphone portable mis sous scellées.
Aujourd'hui, 18 décembre 2015, Claire vient d'être condamnée à 1500€ d'amende par le TGI de Grasse.
Son délit ?
Avoir accompagné deux réfugiés à la gare d'Antibes en voiture, leur permettant de déjouer les contrôles de police. 
Le délit de solidarité, c'est-à-dire le fait d'aider l'entrée ou le sejour de personnes en situation irrégulière (sans contrepartie et sans risque d'atteinte à la dignité humaine des personnes aidées) a pourtant été supprimé en janvier 2014 par le gouvernement. C'était même un engagement de campagne du candidat François Hollande.
Ce qui choque dans l'affaire de Claire c'est, d'une part, le fait qu'elle ait été traitée comme une dangereuse délinquante, allant jusqu'à la menotter, et, d'autre part, qu'il ne s'agit à l'évidence pas d'une passeuse mais d'une militante associative. 
A l'heure où l'on apprend à nos jeunes que les Justes parmi les Nations ont bravé l'interdit et le danger pour ce qu'ils estimaient être juste, on condamne une septuagénaire pour un geste de solidarité et d'humanité.
David Nakache

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire